Protéines animales et végétales

Quelles sont les différences entre les protéines animales et végétales ?

Notre corps est composé d’environ 20% de protéines. Puisque celles-ci ne sont pas stockées par notre organisme, comme cela peut être le cas pour les glucides, il est important d’en consommer chaque jour. Nous pouvons en retrouver dans plusieurs sources d’aliments qu’ils soient d’origine animale ou végétale.  

Toutefois, certaines personnes avancent que, peu importe la source d’approvisionnement en protéines, cela n’a pas d’importance. D’autres suggèrent que les protéines d’origines végétales sont meilleures que celles d’origine animale.  

J’ai donc décidé de rédiger cet article pour faire un comparatif entre les protéines végétales et animales. 

 

Une question d’acides aminés 

Il y a une vingtaine d’acides aminés que le corps utilise pour construire des protéines. Ces acides aminés sont classés en 2 catégories : essentiel et non essentiel. 

Le corps humain peut produire des acides aminés non essentiel mais ne peut pas produire, en revanche, les 9 acides aminés essentiels. Il faudra alors aller les chercher dans votre alimentation. 

Pour une santé optimale le corps a besoin de tous les acides aminés essentiels. 

Les sources de protéines animales comme la viande, le poisson, la volaille et les œufs sont similaires aux protéines qu’on retrouve dans notre corps. Elles sont donc considérées comme des sources de protéines complètes car elles contiennent la totalité des acides aminés essentiels dont le corps a besoin pour fonctionner correctement. 

Au contraire, les sources de protéines végétales comme les pois, les lentilles, les noix, etc. sont considérés comme des protéines incomplètes car à part quelques exceptions (quinoa, sarrasin, graines de chanvre, etc.), elles manquent soit d’une ou soit de plusieurs acides aminés. 

 

Les protéines animales ou végétales ne viennent jamais seules 

Certains aliments à haute teneur en protéines sont plus sains que d’autres, grâce aux nutriments  accompagnent les protéines comme les bons gras ou les fibres. D’autres aliments le seront moins car leurs protéines seront accompagnées de gras saturés (mauvais gras) ou d’une forte quantité de sodium. 

Par exemple, une côte de bœuf de 150g qui est une importante source de protéines, contient environ 40 grammes de protéines. Mais cette même côte de bœuf contient aussi 12 grammes de gras saturé (mauvaise gras). Pour une personne qui consomme 2000 calories par jour, cela représente 60 % des recommandations journalières en gras saturés.  

A l’opposé, 150 grammes de saumon sauvage contiennent environ 34 grammes de protéines et cela avec une faible quantité de sodium et seulement 1,7 gramme de gras saturés. Le saumon et les autres poissons gras sont d’excellentes sources d’oméga-3 ce qui est bon pour la santé du cœur.  

Du côté des protéines végétales, une portion de lentille, par exemple, viendra vous apporter des protéines et des fibres mais leur taux de gras saturés et de sodium seront nuls. 

 

Bénéfices des protéines animales 

Les protéines animales comme les œufs, la viande, la volaille, les poissons et fruits de mer contiennent toutes les acides aminés essentiels dont vous avez besoin pour construire les muscles à l’intérieur de votre corps. Certains de ces aliments avec une haute teneur en protéines, comme la viande rouge, les jaunes d’œufs, certaines parties du poulet (pilons, ailes) sont aussi très riches en zinc et en fer. Il faut savoir que ce dernier est plus facilement assimilé par le corps que le fer contenu dans les aliments végétaux. 

 

Bénéfices des protéines végétales 

Consommer des protéines issues du règne végétal comme le quinoa, certaines céréales complètes, les noix et les graines, signifient aussi que vous allez consommer de faible quantité de cholestérol et de mauvais gras (gras saturés).  Une étude parue dans la revue  « Nutrition in Clinical Practice » en 2010 rapporte que les individus suivant un régime végétarien ont un plus faible indice de masse corporel, un plus faible taux de cholestérol et une pression sanguine plus basse que les non-végétariens.  

Bien que toutes les protéines issues du règne végétal ne sont pas toutes complètes, vous pourrez toujours obtenir toutes les acides aminés essentiels en diversifiant vos apports de protéines végétales tout au long de la journée. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *