haut niveau - amateurisme

Quelle est la différence entre un sportif de haut niveau et un sportif amateur ?

Beaucoup de jeunes sportifs rêvent de pouvoir un jour faire de leur sport favori leur métier principal. Hélas tous ne parviendront pas à atteindre le haut niveau. Certains deviendront sportifs de haut niveau et pourront même en vivre alors que d’autres se contenteront d’en faire un loisir. En France, le ministère de la jeunesse et des sports a défini 4 critères pour reconnaitre le sport de haut niveau : 

  • La reconnaissance du caractère de haut niveau des disciplines sportives 
  • Les compétitions de référence 
  • La liste des sportifs de haut niveau 
  • Les parcours de l’excellence sportive 

A travers cet article, nous allons voir ce qui distingue les sportifs de haut niveau des sportifs amateurs. 

 

1 La rémunération 

Une des différences majeures qui existe entre le sportif de haut niveau et le sportif amateur est que le premier est payé pour exercer sa discipline tandis que le second ne l’est pas. Dans certains cas, il arrive même au sportif amateur d’avoir à payer pour pratiquer son sport.  

Bien évidemment, tous les sportifs de haut niveau ne sont pas des millionnaires. D’ailleurs, parmi eux beaucoup ne sont pas professionnels. En effet, il y a une nuance entre le sportif de haut niveau et le sportif professionnel car on peut tres bien être sportif de haut niveau sans toutefois être professionnel. Ce qui caractérise le sportif professionnel est le fait qu’il bénéficie d’un contrat de travail. 

Dans certaines disciplines, c’est surtout vrai dans les sports individuels comme le tennis, le cyclisme, la natation, etc., la frontière entre les professionnels et les non-professionnels est encore plus difficile à déterminer car les sportifs peuvent ne pas avoir de contrat de travail. C’est donc le niveau de rémunération qui sera le critère retenu pour déterminer si le sportif est professionnel ou non. 

De la même manière pour les sportifs amateurs, certains bénéficient d’une rémunération pour pratiquer leur discipline mais toutefois, celle-ci pourra ne pas être suffisante pour subvenir à leurs besoins. Ils auront donc sans doute besoin de pratiquer une autre activité pour compléter leurs revenus. On peut qualifier les sportifs qui se trouvent dans cette situation comme des semi-professionnels.  

 

2 Le temps consacré à son sport 

Les sportifs amateurs, qu’ils pratiquent du tennis, du volleyball, etc., auront tendance à pratiquer leur sport pour leur plaisir personnel, le week-end ou le soir après le travail que ce soit pour de la compétition ou pour se retrouver avec les amis.  

Les sportifs de haut niveau quant à eux, ont des obligations qui vont les amener à constamment être en compétition que ce soit le weekend, les soirs et les vacances selon les programmes de compétition. 

On entend bien alors que l’amateur pourra pratiquer son sport quand il en aura envie alors que le sportif de haut niveau ou le sportif professionnel même s’il n’en a pas envie n’aura pas « le choix ». 

De ce fait, le temps que le sportif de haut niveau passera loin de chez lui sera plus important que pour un sportif amateur, encore plus s’il est amené à se déplacer à l’étranger pour ses compétitions. 

De plus, pour toujours se maintenir au niveau et répondre aux attentes placées en eux, les sportifs de haut niveau doivent s’imposer une discipline stricte pour toujours être au top. Cela passe par beaucoup de temps consacrés aux entrainements, aux soins, etc. C’est une contrainte à laquelle le sportif amateur ne sera exposé que de manière moindre. 

 

3 L‘entourage 

Une autre des différences notables qu’il existera entre le sportif de haut niveau et le sportif amateur est l’entourage qui sera associé au sportif. Il y a plusieurs parties prenantes qui seront présents pour soutenir le sportif de haut niveau. Il n’en sera pas de même pour le sportif amateur.  

Parmi les parties prenantes qui auront une place prépondérante dans la vie du sportif de haut niveau, on peut citer : 

  • Les agents et les managers : leur rôle est de mettre en relation les différentes parties intéressées à la conclusion d’un contrat 
  • Les entraineurs et les préparateurs physiques : leur rôle est de préparer les sportifs physiquement et mentalement pour leur compétition. Ils vont mettre en place les entrainements et gérer les différents aspects de la préparation des joueurs (tactiques, stratégies, psychologie, …) 
  • Les sponsors : leur rôle va être de soutenir les sportifs financièrement ou matériellement pour pouvoir en contrepartie promouvoir des produits et des services ou profiter de l’image du sportif et améliorer la notoriété de l’organisation qui sponsorise. 
  • Les organisations sportives : cela peut être la fédération, l’association ou le club auxquels sera lié le sportif.  
  • Les équipes médicales : ce sont les médecins, les kinésithérapeutes, les physiologues qui vont suivre régulièrement la santé du sportif. 
  • La famille : une des clés de la réussite des sportifs de haut niveau est le soutien dont il vont bénéficier de la part de la famille. Cette partie est surtout importante sur le plan émotionnel car le soutien des membres de la famille peut être un déclencheur de dépassement de soi au cours d’une compétition. 

Les sportifs amateurs n’auront en général pas un entourage aussi étoffé que le sportif de haut niveau. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *